Travailler dans l'esport au Luxembourg, bientôt possible ?

F

Publié le 17/12/2020, par Florane Giolat

Le saviez-vous ? En 2019, le vainqueur de la coupe du monde du jeu Fortnite a touché une récompense plus importante que celle du gagnant de Wimbledon : 2.7 millions contre 2.63 millions d’euros. Si cette somme vous impressionne, saviez-vous également qu’elle a été touchée par un jeune joueur américain âgé de 16 ans seulement ? Pourtant, l’esport n’est pas un domaine où il est facile de se faire une place : les concurrents sont nombreux et les places, très chères. Petit point les opportunités de formation et de travail dans l’esport au Luxembourg.

Choisir son métier

Il existe plusieurs dizaines de métiers liés à l'esport, et de nombreux autres sont en train de se développer au fur et à mesure que la pratique évolue. Si le métier de joueur est le plus connu et le plus attractif, d'autres professions peuvent vous permettre d'entrer dans le milieu. Nous avons regroupé ici les 10 principales.

Communication et gestion de projet 

  • Chef.fe de projet et chef.fe de projet évènementiel : Spécialistes de la conception, de la réalisation et du pilotage, les chefs de projet esport sont organisé.e.s, rigoureux.se.s et créatifs.ves.
  • Community manager : En charge de la gestion de la stratégie des réseaux sociaux, de leurs objectifs et de leur mise en place, le ou la community manager spécialisé.e dans l’esport peut être amené.e à gérer une communauté de followers sur Twitch, YouTube ou Twitter par exemple, qui sont les principaux réseaux sociaux utilisés par les équipes et joueurs d’esport.
  • Journaliste/animateur.trice : Le ou la journaliste pourra travailler dans différents environnements (en studio spécialisé, pour un journal, un site web ou en direct sur un événement par exemple). Il ou elle doit être à l’aise à la radio, à la télévision ou à l’écrit, selon son domaine principal.

Audiovisuel 

  • Caster : Le (ou la) Caster est l’équivalent du commentateur sportif. En plus de connaître le jeu sur le bout des doigts (aspects techniques, tactiques et même historiques) il ou elle doit maîtriser les outils et logiciels audiovisuels comme la suite Adobe, établir des rapports de performances sur ses émissions ou encore créer des présentations.
  • Technicien.ne de production : spécialistes de la production audiovisuelle, ils/elles interviennent sur tous les éléments techniques de celle-ci, comme sur la prise de son, la prise d’images, la régie ou parfois le montage vidéo.

Informatique et design

  • Testeur.se de jeu vidéo : La personne qui occupe ce poste devra s’assurer qu’aucun bug n’est présent sur un jeu avant sa commercialisation et son lancement sur le marché. Il ou elle peut également intervenir à d’autres moments, lors d’une mise à jour par exemple.
  • Game designer : Son but est de réfléchir et de concevoir la mécanique du jeu afin de le rendre le plus attractif possible. Souvent, il/elle est accompagné.e d’un.e level designer (en charge de la conception des niveaux) et/ou d’un.e narrative designer (en charge de l’histoire du jeu)
  • Concept artist : Avant même le développement du jeu, le ou la concept artist est chargé.e de créer l’histoire du jeu, son esthétique, ses personnages… Il/elle réalise la vision artistique du projet.

Joueurs et streamers 

Probablement les métiers qui font le plus rêver la nouvelle génération, ils comportent tout de même plusieurs différences.

  • Le joueur / la joueuse : est chargé.e de représenter son équipe lors de compétitions officielle.. Il ou elle doit jouer, mais surtout performer pour fournir des résultats satisfaisants pour ses sponsors. Pour cela, sa vie est rythmée par des entraînements très intenses et des habitudes strictes, tout comme les sportifs de haut niveau.
  • Le streamer / la streameuse : contrairement aux joueurs, le streamer / la streameuse travaille généralement seul.e, en home office. Il ou elle diffuse ses parties de jeux en direct sur les réseaux sociaux, dans le but d’obtenir une communauté assez grande pour pouvoir en vivre, tel un.e influenceur.se.

Les formations possibles

Bien que la plupart des métiers cités ci-dessus soient accessibles depuis une formation classique, généralement dans les domaines de l’Informatique, de la Programmation, du Graphisme/Design, de la Communication, ou encore de l’Ingénierie ou de la Gestion de projets, de nombreuses formations entièrement dédiées à l’univers de l’esport ont récemment vu le jour un peu partout dans le monde. Pour trouver une école spécialisée, il sera malheureusement nécessaire de se déplacer hors du Grand-duché pour le moment. En France, le CEFIM propose une nouvelle formation “Chargé(e) de Communication Esport” par exemple. Le site Gaming Academy propose quant à lui des cours d’esport à distance et en présentiel, selon son niveau et ses attentes. Le groupement de Campus XP, la Gaming Business School, la Montpellier Gaming Academy, Power house gaming, la Helios Gaming School ou encore la Paris Gaming School sont les principales écoles reconnues en France. En Belgique, l’école ECS a récemment ouvert un Master esport à Bruxelles.

Les opportunités en esport au Luxembourg

Tout laisse à penser que les offres d’emploi dans ce secteur se multiplieront très rapidement dans les prochaines années : la création de la Post esport league, première ligue dédiée aux jeux vidéo au Luxembourg, et l’organisation de plusieurs championnats esport en 2020 ainsi que le lancement de l’évènement Luxembourg Gaming Xperience (LGX) où plus de 14.000 visiteurs avaient fait le déplacement à LuxExpo The Box l’année dernière, sont d’autant plus de facteurs rassurants sur le développement de la pratique au Grand-Duché. Malgré cela, il est à noter que les opportunités restent, à l’heure actuelle, exceptionnelles, avec beaucoup de concurrence. 

Vous avez aimé ? Faites-le savoir !

Partagez sur