L'interview Pro de Virginie Giron : De slasheuse à Entrepreneuse du Numérique !

Oriane MARTINavatar

Publié le 23/01/2015, par Oriane MARTIN

pexels-photo-789822

Après un master e-business à l'EM Strasbourg, j'ai travaillé pendant 10 ans dans la fonction publique à Metz. Au début, j'étais chargée du contenu du site internet et du magazine mensuel de cette institution. Dix ans plus tard, j'étais chef de projet web et print, et rédactrice en chef de ce même magazine. En parallèle, j'ai donné chaque année des cours de web marketing à l'Université de Lorraine, en tant qu'enseignante vacataire. Cette année, j'aborde le Community Management et le référencement naturel en Master.


Déjà une slasheuse à l'époque, comment êtes-vous devenue une entrepreneuse du numérique ?


Il y a 3 ans, j'ai décidé de quitter la fonction publique. J'avais envie de nouveautés dans mon parcours professionnel et retrouver mes premières amours : le web. Mais en 8 ans, malgré une veille continue du secteur, je manquais de bagage. J'ai alors créé mon agence de conseil en communication web, Arkadia Communication. C'est une autoentreprise basée près de Metz : j'assure du conseil en communication digitale (création et promotion de sites internet, community management, référencement naturel...) et je forme des salariés et chefs d'entreprise puisque Arkadia est un Organisme de Formation. J'ai cumulé pendant 2 ans mon poste de fonctionnaire avec les missions d'Arkadia Communication. Je me suis beaucoup formée et j'ai satisfait mes premiers clients. En créant mon entreprise en activité secondaire, j'ai accompli mes premières missions et créé mes formations.


Qu'est ce qui vous a donné envie de vous lancer ?


J'avais fait le tour de mes missions. J'avais besoin d'expérimenter d'autres choses, et de rencontrer d'autres personnes. J'avais aussi envie d'évoluer dans un milieu de passionnés, comme ce milieu du numérique où tout bouge tout le temps.

La décision n'a pas été facile à prendre, avec les risques que ce changement entraîne. J'ai pris un maximum de précautions avant de partir afin d'être sûre, autant que possible, que je n'allais pas me retrouver au chômage au bout de 6 mois...J'ai confiance dans ce projet et les premiers mois d'activité me prouvent que j'ai eu raison ! Ce fut le meilleur moment de ma carrière.


Qu'est-ce qui fait votre force dans les différentes missions que vous avez à gérer ?


On peut se sentir rapidement débordé face à la multiplicité des missions, et leur diversité : préparer et animer des cours ou des formations d'adultes, corriger les partiels des étudiants, créer un site web et des contenus, animer les réseaux sociaux de mes clients, et les miens...En fait, la clef, c'est qu'il faut surtout être très organisé. Et je pense que ma force, c'est aussi d'arriver à évaluer le temps que telle ou telle mission me prendra. Je me trompe rarement. Du coup, le planning que je me fixe est très souvent respecté. Et de toute façon, il est forcément respecté pour mes clients : je termine toujours mes missions en temps et en heure. Le client est roi.


Comment vous êtes-vous constitué votre carnet d'adresse ?


Je pense qu'il ne faut pas poser cette question au passé. Un carnet d'adresse se constitue tous les jours ; il n'est jamais terminé. Je rentre en contact avec des professionnels lors d'afterworks ou de journées organisés par des associations de la Grande Région et j'ai aussi pas mal de contacts via LinkedIn et Viadeo où je suis assez active.


Quels sont les avantages de votre situation ?


J'aime le dynamisme inhérent à ma façon de travailler. Je ne fais jamais les mêmes choses d'un jour à l'autre. Je sors, je rencontre d'autres professionnels et je varie les missions si c'est possible.


Et 4 ans plus tard, en 2018, que fais-tu Virginie ?


Aujourd'hui, mes clients me demandent de plus en plus de conseils en communication. Je travaille en partenariat avec d'autres indépendants pour des prestations de rédaction et pour certaines missions de community management. C'est un plaisir et une fierté de faire travailler d'autres professionnels.



N'attendez plus : trouvez votre futur emploi avec Moovijob !

Vous avez aimé ? Faites-le savoir !

Partagez sur

Rendez-vous le 30 septembre 🤩