Portrait du mois : retour à l’école à 32 ans pour Dragan, anciennement chef de rang et RH en devenir

Maëlle Pintoavatar

Publié le 05/01/2024, par Maëlle Pinto

pdm-dragan

Votre rendez-vous mensuel sur le blog est de retour et, pour ce premier portrait de l’année, on parle reconversion professionnelle. Dragan, actuellement alternant dans l’équipe Sourcing chez Moovijob.com, a décidé de reprendre des études après dix années d’expérience dans l’hôtellerie-restauration. 



De la restauration aux ressources humaines


Originaire de Paris et âgé de 32 ans, Dragan est diplômé d’un bac littéraire qu’il obtient en France en 2010. C’est d’ailleurs à cette période qu’il débute son parcours dans la restauration, profitant des weekends et vacances scolaires pour gagner un peu d’argent de poche. 


« À 18 ans, quand on me demandait ce que je voulais faire comme études ou ce que j’envisageais de faire comme métier, je n’avais aucune idée. Comme j’avais déjà un pied dans la restauration et que ça me plaisait énormément, j’ai donc naturellement continué sur cette voie. »  


Après avoir travaillé pendant plus de 4 ans dans un petit restaurant italien parisien, Dragan décide de quitter la capitale pour s’installer en Moselle. Dès son arrivée, il prend l’initiative de passer le permis pour être très vite autonome dans ses déplacements et trouver un travail.  


Il accumule par la suite des expériences très diversifiées à la fois dans les fonctions qu'il occupe, mais aussi dans les établissements dans lesquels il exerce : petits restaurants, bars, hôtels (dont un 5 étoiles) ... Lorsqu’il décide de reprendre les études pour se réorienter professionnellement, il occupe alors le poste de serveur et chef de rang sur les petits-déjeuners, les banquets et les restaurants dans l’hôtellerie. 


« À l’époque quand j’ai commencé à exercer, j’avais hâte d’arrêter mes études pour travailler à temps plein le plus tôt possible. C’est avec le recul que j’ai regretté d’avoir arrêté si tôt. »


Une idée de reconversion qui s'installe donc doucement dans l’esprit de Dragan, bien qu'il ne sache pas encore dans quel domaine s'orienter. Ce sont les similitudes et les valeurs communes à la restauration qui ont mené Dragan aux ressources humaines. En effet, selon lui, « en RH comme dans la restauration, il faut de la rigueur, s’intéresser à tout, être curieux et réactif ». Il mentionne aussi le rapport à l’humain qu’il voulait retrouver dans son nouveau métier, mais sans l’aspect relation client. 


« Je suis quelqu’un qui aime faire plein de choses à la fois, et l'univers des RH est tellement vaste que je pense pouvoir jongler avec plusieurs casquettes en une seule journée. » 



Entre challenge et motivation : la reprise des études à 32 ans 


Si Dragan a eu du mal à se projeter dans sa reprise d’études, c’est en parti dû à l’écart générationnel avec les autres étudiants. Lorsqu’on travaille depuis plusieurs années, il peut être difficile de s’intégrer et de s’acclimater à nouveau au cadre scolaire. 


Mais cette différence, Dragan décide d’en faire une force. Il se sent beaucoup plus motivé et investi dans ses études qu’il ne l’était à ses 18 ans. Il s’agit en effet d’un choix mûrement réfléchi et non d’une décision prise à la légère ou par défaut. 


Cette volonté de réussir, Dragan l’explique également par un enjeu financier. En effet, il finance lui-même ses études contrairement à ses camarades de classe qui, pour la plupart, sont boursiers ou vivent encore chez leurs parents. 


« Il faut revoir complètement sa façon de dépenser. Heureusement, l’alternance est pour moi un bon moyen de suivre mes études tout en gardant une rémunération et un pied dans le monde du travail. » 


Enfin, Dragan met en en avant l’impact de ses précédentes expériences professionnelles qui lui ont appris le sens des priorités, l’organisation mais aussi à se fixer des objectifs réalistes : de solides compétences qu’il met à profit dans le cadre de son Bachelor Ressources Humaines à l’EIEBS (European Institute of Excellence Business School) à Luxembourg. 



La reconversion professionnelle : un choix des plus sérieux 


Vous l’aurez donc compris, une reconversion professionnelle est une décision à réfléchir mûrement. Non pas que cela soit difficile, mais cela demande un engagement certain et une rigueur organisationnelle. Il faut vouloir aller jusqu’au bout. 


La première étape de la démarche passe par le choix du métier ou secteur vers lequel on souhaite s'orienter. Pour cela, n’hésitez pas à en parler à votre entourage ou à des conseillers d’orientation. Renseignez-vous ensuite sur les options possibles : les différentes formations, la durée, le rythme, alternance ou non… Il faut savoir dans quoi on s’engage pour ne pas abandonner par la suite et se retrouver démotivé et sans objectif. 


Le conseil de Dragan : « Il vaut mieux repousser le projet d’un an et prendre le temps de bien évaluer toutes les options et possibilités, plutôt que de se lancer trop vite et risquer de se retrouver dans une situation, financière ou autre, qui vous pousse à abandonner à mi-chemin. » 



Vous cherchez un stage ou une alternance pour votre reconversion au Luxembourg ? Découvrez toutes les offres à pourvoir sur Moovijob.com

Vous avez aimé ? Faites-le savoir !

Partagez sur

Rendez-vous le 22 mars 😍